Antibalas

Cabaret Aléatoire, 10 Novembre 2008.

Le festival Tighten Up initié par le dj Selecter The Punisher ne pouvait pas mieux se clôturer avec les New Yorkais d’Antibalas, groupe/troupe groove par excellence.

Dans une salle correctement remplie pour un week end ferié le collectif de Brooklyn a ravi un public enthousiaste qui ne cessa de dodeliner deux heures durant.

Je ne sais pas si c’était calculé mais la tournée de ce groupe métissé au possible (Noir-Blancs-Latinos) est totalement raccord avec la page d’histoire écrite il y a quelques jours à peine.

Si la frustration et le dégoût des années Bush sont au cœur des textes de leur récent album « Security », c’est ragaillardis par l’euphorie de l’élection d’Obama qu’ils livrent une prestation radieuse et puissante.

Pas forcément emballé par certains titres strictement afro beat un peu « plan plan » mais totalement convaincu par les envolées jazz et salsa et l’énergie communicative de cette dizaine de surhommes.

Avec une section de cuivres infatigable (quel saxo!) des percussions tribales qui provoquent la transe, la dernière demi heure est une fois n’est pas coutume la plus enthousiasmante, la plus impressionnante et aussi la plus épuisante.

Quelques minutes seulement après la fin, tout ce petit monde vient prendre l’air avec le public restant, comme si c’était une simple fête entre amis, la grande classe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s