The Last + Nation All Dust

Poste à Galène, 19 Juin 2010

Si après une semaine pluvieuse au son des Vuvuzelas, vous vous êtes dit « J’entends plus la guitare », c’est au Poste à Galène qu’il fallait être ce samedi pour une belle affiche rock proposant des retrouvailles et une découverte.

De 2004 à 2006 on plaçait de gros espoirs en Nation All Dust sur la foi de premières parties convaincantes et parfois incandescentes.

Un feu malheureusement éteint prématurément avec l’éparpillement géographique et artistique de ses membres qui se reforment le temps d’un one shot aussi bref que puissant.

A l’image de tout ces idoles qui rejouent dans leur intégralité leurs albums cultes (du genre Lou Reed plays « Metal Machine Music », Peter Hook plays « Unknown Pleasures », pour Big Soul plays « Big Soul » on attendra un peu), on se demandant pour la blague si notre quatuor allait jouer son unique EP dans le même ordre ou pas.

Dès les premiers riffs acérés de « Should I care » on retrouve en tout cas l’énergie intacte et pétaradante du groupe, comme s’il n’y avait pas eu de longue pause depuis leur dernière date.
On avait un peu oublié avec la retenue de son escapade folk (Oh! Tiger Mountain) que leur frontman se lâchait autant jusqu’à se jeter façon Cobain sur la batterie à la fin de leur set.
Le final avec une version nerveuse du fameux « Little red cells » était bien savoureux, mais d’aucuns auront trouvé ce retour bien trop court.

Changement de style assez saisissant avec The Last, dont j’entends et lis le plus grand bien depuis quelques temps.
Ambiance très fin d’année scolaire avec un public de tout age déjà acquis à leur cause.

Là où la première partie nous a délivré un son très Américain, ceux là semblent bien plus influencés par la power pop et le rock Anglais.
Des références parfois un trop flagrantes mais pas grand chose à déplorer sur leur exécution, ça joue bien, avec des ruptures de rythme bien maîtrisées.

Avec quelques tubes potentiels (mais bien incapable d’en énumérer les titres, il n’y en a qu’un seul sur leur myspace) pour qui aiment les Arctic Monkeys voire les Libertines lorsqu’ils se partagent le micro.
Ils semblent néanmoins capables de jouer des choses plus détachées, comme ce blues très lascif au rappel.

L’inévitable soirée années 80 du samedi étant prévue juste après ils ne joueront pas beaucoup plus que ceux qui les ont précédés, mais laissent une bonne première impression.
Bon point en tout cas pour l’équipe du Moulin d’avoir rassemblé dans une salle correctement sonorisée ces deux formations qui confirment si besoin est que, jeunes ou moins jeunes, la scène rock à Marseille mérite d’être exposée.

(photos Amandla)

3 réflexions sur “The Last + Nation All Dust

  1. Emouvante retrouvailles pour moi (comprendre: hystérie à peine camouflée), des Nation All Dust toujours aussi énergiques qui semblaient aussi contents que nous de cette reformation-coup d'un soir!Pour ma part, (rappel à la populasse: fan number one incontestée de Oh!Tiger Mountain)j'ai pas mal halluciné en voyant Mathieu P. bouger tel Mike J. pour finir par sauter dans le public en se déchainant sur son manche. (de guitare)Le tout avec un grand sourire et les yeux qui pétillaient derrière ses mèches.En ce qui concerne les Last, chaque fois ils confirment un peu plus. Pourquoi? parce que leur musique reste dans la tête bien comme il faut, et qu'à mon avis quand on se dit "ah ouai! elle est bien celle-là" quand on entend les premières notes d'une song qu'on a entendu que 2 fois auparavant, c'est que la magie a opéré ;)Et puis c'est pas un groupe à minette (enfin s'ils le sont c'est pas voulu), et puis ils jouent bien, et puis le chanteur gère son steak et nous offre des belles mimiques pour imager ses propos dans un anglais maché de façon parfaitement nonchalante. Bref, ils sont efficaces, même si pour des français leur formule 100% UK semble bien courte.(note: au moins on a pas le temps de se faire chier)(note 2: dans les chansons à retenir, la reprise du rappel, Sexy Dog, et Junky Jacky. et puis celle qui fait "laaaa lalalalaaa lalalala" ;-] )

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s