Sophie Hunger

Espace Julien, 27 Octobre 2010.

Une chanteuse au répertoire relativement calme et une salle en configuration place assise, une aubaine pour le seul concert que je m’autorise en cette semaine de repos sous antibiotiques.

Pas de première partie et un peu de retard sur les habitudes du lieu qui est bien rempli mais loin d’être sold out.
Sophie Hunger entre en scène seule et entonne a capella une chanson en Suisse Allemand devant un public d’emblée captif.

Ses musiciens la rejoignent pour un de ces concerts beaux mais pas évident à retranscrire après coup, surtout lorsqu’on ne connait pas plus que ça son dernier album « 1983 » et pas les précédents.
Le groupe qui l’accompagne est le plus souvent toute en retenue, l’accompagne avec des chœurs presque gospel, et est élégamment mis en lumière dans ses interventions.

Les chroniques lues à son sujet qui ont attisé ma curiosité la comparaient à Beth Gibbons et Cat Power, on peut y ajouter la trop rare Fiona Apple à laquelle ses chansons piano-voix m’ont fait penser.
Elle ne joue pas que du piano et s’avère sur des titres enlevés une guitariste aussi nerveuse que ses compositions les plus rock, « Your Personal Religion » en tête.
Les morceaux sont suffisamment variés pour ne jamais installer de monotonie et pour peu qu’on soit sensible aux univers pop-folk-jazz, on se laisse rapidement envouter.
Une voix mélancolique, habitée, inquiète, souvent impressionnante, aussi séduisante en Anglais, Allemand (qui nous parait moins rugueux) et même en Français, le temps d’une reprise délicate de « Le vent nous portera ».

A la fin de chaque chanson, c’est le souffle coupé que les spectateurs l’applaudissent et lui réservent plusieurs standing ovations.
Succès qui lui donne le sourire mais ne fait pas disparaitre sa timidité pour autant.
Ce n’est que vers la fin du concert qu’elle se lâchera un peu avec quelques anecdotes faisait rire l’assistance, avec une maladresse touchante.
Même si l’écoute de son dernier disque est plaisante, le live plein de frissons de ce soir m’encourage à vous conseiller d’aller découvrir Sophie Hunger sur scène, la jeune Helvète a déjà tout d’une grande.

Une réflexion sur “Sophie Hunger

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s