Brigitte

Poste à Galène, 5 Mai 2011.

C’est le genre de titre à vous réconcilier avec la pop féminine et en français, dont on n’attend absolument rien en 2011 après le triomphe de la guimauve de Joyce Jonathan et les vomissements populo de Zaz.

Une ligne de basse qui claque, une mélodie bien construite ponctuée par des clap-claps, deux voix autoritaires, sensuelles et taquines, un refrain qui ne vous quitte plus une fois entendu.

Ca s’appelle « Battez vous » et les signataires de ce drôle de hit se nomment Brigitte, de passage ce soir dans un Poste à Galène qui affiche complet.

Leur album « Et vous, tu m’aimes » ne m’a pas autant séduit, mais l’humour et l’eclectisme qu’il propose promettait un concert potentiellement sympathique.

En toute logique vu leur style girly le public est majoritairement féminin et assez jeune, attendant avec une impatience non feinte le duo.
On s’amuse de voir aux deux extremités de la scène des chêvres et on reconnait dans les premiers rangs Aurélie (la blonde) qui discute tranquillou avec des copines alors que la salle se remplit sur fond de reggae, dans une chaleur déjà estivale.

Lorsqu’elle débarque avec son acolyte Sylvie (la brune à lunettes, aux faux airs de Thora Birch dans « Ghost World ») sur un « Après minuit » très théatral, et en guelant « Salut les meufs », le ton est donné.

Affublées d’un drôle de voile intégral qu’elles troquent ensuite pour des robe à paillettes que ne renierait pas Dalida, elles sont accompagnées sur la plupart des morceaux d’un guitariste, d’un bassiste et d’un batteur aux tenues presque aussi kitch.

Les morceaux sont ainsi plus pêchus que sur disque, à l’exception de quelques ballades jouées à deux parfois un peu soporifiques (« j’veux un enfant ») ou un poil trop second degré (« My english song »).

Les bons passages ne manquent pas, on les sent très complices entre elles, jamais avares de pas de danse et dans des poses très Demoiselles de Rochefort.

Coté ambiance, c’était très bon enfant, avec des spectactrices qui connaissent les paroles par coeur.
Pas mal de titres sont introduits par une annonce du style « Brigitte kiffe les mecs » ou « Brigitte nique ta mère » avant leur reprise lascive et offerte de « Ma Benz » (pas aussi drôle que celle de Katerine mais tout aussi décalée).

Musicalement c’est assez pop ou folk avec des cotés countrysants (« Big Bang »), disco (« Oh La La », tube annoncé) ou gospel bizarre (« Jesus Sex Symbol ») avec à chaque fois des idées de mise en scène qui font mouche.

On pourra regretter comme pour l’album que le tout ne soit pas aussi enlevé que « Battez Vous » (qui fonctionne tout aussi bien en live) et la reprise finale, un « Eye Of The Tiger » electro-rock bien balancé, cloturant avec style un agréable concert passé pas très du KO parfait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s