Mercury Rev Plays « Deserter’s Songs »

10 Mai 2011, Roxy Club (Prague)

C’est à Prague que commence la tournée 2011 de Mercury Rev à l’occasion de la réédition de leur « Deserter’s songs ».
Gros succès à l’échelle rock indé de 1998 qu’ils joueront pour l’occasion en entier et dans l’ordre, interludes compris.
A défaut d’être leur meilleur c’est leur album que je préfère, le plus attaché à de bons souvenirs, qui ne manqueront pas de ressurgir ce soir.
Une date qui tombe en tout cas très bien pendant mes vacances dans la capitale Tchèque.
Ca se passe au Roxy Club, salle discrète située dans le quartier chic de Namesti Republiky, à la programmation electro et rock plutôt pointue.
Leurs récents problêmes de voisinage leur imposant un couvre feu des plus draconiers, le concert commence peu après 20h alors que la salle se remplit timidement.

Concert assez proche à leur passage à Marseille en 2005, alternant purs moments de grâce et élans bruitistes à la limite du soutenable.

La magie opère comme sur disque avec l’enchainement « Holes »/ »Tonight It Shows »/ »Endlessly » mais à partir de la fin de « Opus 40 » les guitares s’emballent.

Les premiers rangs se voient un peu obligés de reculer de plusieurs mètres après un solo frisant l’indécence, atteinte à mon gout plus tard par un « Funny Bird » au volume totalement délirant.
Ceux qui redoutent une relecture pépère du disque en sont pour leurs frais, les morceaux sont transormés et rallongés avec une grandiloquence et furie qui contrastent nettement avec les arrangements originaux.

Les deux tubes de l’album, « Goddess On A Hiway » et « Delta Sun Bottleneck Stomp » sont joués avec à peine plus de retenue.
Le plaisir de réentendre en intégralité cet album inspiré est néanmoins au rendez vous.

En bonus au rappel, on aura droit à quelques autres titres fameux comme « The Dark Is Rising ».
Au final un boncert qui aura autant plu aux vieux fans qu’aux néophytes, et donné envie de réécouter (à un volume plus raisonable) ce classique des 90’s.

Des photos du concert ICI

Advertisements

Une réflexion sur “Mercury Rev Plays « Deserter’s Songs »

  1. BRUNO dit :

    Ah !bhe voilà, on voit où il est passé le Samy 😉 tranquillou à Pragues, veinard va!(tu cherches la fraicheur??); Joli concert en tout cas, tu m’ as replongé dans mes 20 et quelques années (= étudiant insouciant); en tout cas, cette représentation bipolaire m’étonne pas: j’avoue que depuis les deux derniers albums, c’est loin d’être toujours audible Mercury Rev….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s