This Is Not A Love Song 2015

TINALS-1

Compte rendu express de cette très belle 3ème édition.

Vendredi

Morgan Delt (club) : bon set pour commencer la soirée, mélodique et appliqué.

Fucked Up (grande scène) : entendu quelques titres par pur masochisme, en se rappelant de leur 1ere partie d’Arcade Fire, et même fait une accolade au hurleur torse poil qui a mis l’ambiance en venant partager sa transpiration avec le public, plus amusé qu’effrayé.

Ought (club) : vraiment pas mal du tout ce mélange Pavement/Art Brut, du style, de l’énergie, de la gouaille.

Dan Deacon (grande scène) : un grand fourre tout avec des synthés affolés et voix trafiquées, fatigant sur la longueur mais de bonnes idées

Shamir (salle) : comme prévu un chouette moment funky, déjà très pro et bien entouré (batteur efficace), avec des tubes du début à la fin, assez prometteur dans le genre.

Thurston Moore (grande scène) : quelques titres de loin, pas familier de sonic youth donc ni déçu ni captivé.

Gaz Coombes (salle) : quelques titres aussi, les années Supergrass sont loin, rien de honteux mais assez anecdotique.

Caribou (grande scène) : content d’enfin le voir depuis le temps, un peu long à décoller mais beaucoup de bons passages.

Thee Oh Sees (salle) : la grosse claque pour finir, chanteur guitariste aussi déchaîné que ses fans (dont un monté sur scène qui a failli prendre cher avec les vigiles), deux batteurs façon rouleau compresseur, une déflagration parfaite pour nous achever.

Samedi

Waxahatchee (grande scène) : petite déception pour une des rares chanteuses invitées cette année, elle avait l’air de s’ennuyer ferme et nous aussi du coup.

Only Real (grande scène) : lui par contre c’est tout l’inverse, super moment de jangly pop nonchalante et néanmoins pêchue.

Aquaserge (salle) : vu que la fin, assez ambitieux de programmer ça en début de soirée, c’est assez tarabiscoté.

Twerps (grande scène) : rien de vraiment mémorable, mais de belles mélodies

Vaudou Game (club) : la très bonne surprise du samedi, public à fond, section rythmique funk / afro beat redoutable et chanteur à l’euphorie contagieuse, et pas seulement pour le tube en puissance « Pas contente ».

Ariel Pink (grande scène) : gros gros foutage de gueule, il en fallait au moins un. Et accessoirement le son le plus atroce de l’édition.

Sun Kil Moon (salle) : vu que les derniers titres, aussi bon que sur disque mais également aussi antipathique que sa réputation.

The Divine Comedy (grande scène) : un Neil Hannon un peu en mode automatique, mais c’est toujours un plaisir d’écouter ses classiques de diverses périodes, entouré de fans conquis d’avance.

Dimanche

Johnny Hawaii (petite scène extérieure) : dur dur de le faire jouer à 14h. écouté et apprécié un peu plus loin, à l’ombre, à la cool.

Appletop (petite scène extérieure) : écouté également distraitement, agréable et pêchu.

Conger ! Conger ! (petite scène extérieure) : le cagnard ne faiblit pas mais ça les empêche pas de cogner (très) fort.

Sleaford Mods (salle) : La bonne blague du soir, un branleur au flow mitraillette avec sur scène pas d’instrument ou de dj juste un deuxième gars juste là pour hocher de la tete avec une bière. A moins de déchiffrer totalement son accent, on s’ennuie assez vite.

Unknown Mortal Orchestra (grande scène) : un pur moment laid back avec des morceaux au groove limpide, dans des versions rallongées assez différentes de celles des albums familiers de quelques inconditionnels.

The Soft Moon (salle) : eux ne sont pas là pour rigoler, c’est dark à souhait, intense.

Foxygen (grande scène) : la touche de folie du soir, un set explosif assez éloigné des disques, avec des chanteuses danseuses infatigables, un chanteur survolté (qui arrivant du public s’est fait ejecté par la sécurité avant qu’on ne leur explique, le gag), le son est cataclysmique et le spectacle total.

Badbadnotgood (club) : un peu de jazz pour finir, dans une salle bondée et transportée par la classe des Suédois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s