Ponctuation + Doc Vinegar & Les Types Arty

ponctuation

Poste à Galène, 5 Novembre 2015.

Une bonne petite soirée rock au PAG.

J’avais déjà eu l’occasion d’écouter d’une oreille distraite les Marseillais de Doc Vinegar & les Types Arty dans ces mêmes lieux en première partie de Jacco Gardner, ce soir ils sont assurément ceux qui ont attiré le plus de monde.

P1030542

Amis, famille ou collègues de boulot qui leur réserveront un accueil bienveillant mais qui videront la salle de moitié avant d’entendre une seule note de l’excellente tête d’affiche, pour la curiosité on repassera.

Entre deux blagues et poses bon enfant, on appréciera une pop ligne claire qui s’écoute sans déplaisir, avec mélodies entraînantes et harmonies vocales très sixties.

P1030580

On ne sera pas étonné qu’ils finissent leur (un chouia trop) long set par le « You tore me down » des Flaming Groovies après avoir livré une relecture fidèle du « Start again » des sous estimés Teenage Fan Club, nous sommes assurément devant une formation qui a bon goût.

Changement de plateau au son d’un vieux AC-DC, et apparition aux premiers rangs de spectateurs nettement plus jeunes au look un peu hipster prêts à se prendre une claque avec Ponctuation.

P1030832 (2)

Un trio Quebecois dont c’est la première vraie tournée en France pour défendre leur deuxième album, tout récemment distribué de ce coté de l’Atlantique.

Dès les premières riffs de « Poesie automatique » on constate avec une certaine jubilation qu’ils n’en ont rien à faire de jouer devant une poignée de motivés, l’entame est brutale, énergique et les titres suivants comme « Mon corps est une planète » et « Emma » vont s’enchaîner à un rythme effréné.

P1030794

Ils ne manqueront pas de remercier la première partie qui leur appris quelques différences entre le québécois et le marseillais, comme quoi ici le mot « enculé » était amical.

Le vacarme est tel qu’on se concentrera principalement sur la musique, malgré une utilisation du français somme toute assez rare dans ce genre de rock.

Peut être que s’ils chantaient en anglais ils auraient eu un écho chez les fans de Ty Segall ou Thee Oh Sees, groupes assurément parmi les références de Ponctuation, on pense aussi selon les morceaux aux Black Keys, aux White Stripes ou même à nos JC Satan.

P1030784

Même énergie brute de décoffrage, avec une bassiste et un batteur aussi déchaînés que le chanteur guitariste.

Si dans l’assistance ça ne pogote pas vraiment, la plupart des titres arrivent à faire danser les plus blasés comme ce « Belvédère » aux accents Stoogien ou « La réalité me suffit » et son intro très Gary Glitter.

P1030748 (2)

Le final avec l’intense « Meteo » et ses digressions post grunge en laissera plus d’un sur les rotules, encore plus que sur disque Ponctuation est une belle découverte en live.

Une réflexion sur “Ponctuation + Doc Vinegar & Les Types Arty

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s