Holy Wave, Jim Younger’s Spirit

Zuma_Holy_Wave_2_720

Photos du concert ICI

Molotov, 5 Avril 2016

Ça n’arrive pas souvent mais à chaque fois c’est un peu frustrant, deux concerts m’intéressaient le même soir, les cultes Pere Ubu au PAG et et les prometteurs Holy Wave au Molotov.

Ce sera la deuxième option sans regrets, d’autant que la première partie assurée par les Aixois de Jim Younger’s Spirit était de qualité.

Inconnue à mes oreilles mais pas celles de notre photographe incollable sur la scène locale qui m’explique que leurs membres font partie d’autres groupes du coin, et d’une partie du public venu les soutenir.

Jim Younger’s Spirit avaient ouvert dans cette même scène en septembre pour les Warlocks et font dans le rock psyché au sens large, spatial et envoûtant.
Ils jouent une musique très référencée 70’s, assez planante et en même temps suffisamment variée pour ne pas lasser.

Plusieurs guitares au son costaud et avec moult fuzz, un batteur débutant qui s’en sort avec les honneurs, et surtout une voix féminine puissante.
La chanteuse ne se contente pas de vocalises habitées, elle s’empare parfois d’un saxophone ou plus inhabituel d’une guimbarde qui renvoie à une b.o de western imaginaire.

La discographie des Holy Wave m’est davantage familière, notamment leur dernier album « Freaks of Nurture » qui est un des petits plaisirs indie de ces dernières semaines.

Les protégés de la Reverberation Appreciation Society (Ringo Deathstarr, Indian Jewelry…) livrent un set intense débuté pied au plancher, alternant titres de leurs deux disques avec une dégaine de slacker qui tranche avec le coté appliqué de leur musique.

On apprécie les mélodies qui accrochent, les deux voix qui se complètent bien, l’ambiance shoegaze qui se dégage des morceaux le plus hypnotiques.

Enfin appliqués mais loin d’être assagis, chaque morceau sonne comme une déflagration qui se ressent aux quatre coins de la salle, le public ne se lâche pas des masses mais ondule de la tête machinalement.

Contrairement au groupe précédent Holy Wave enchaîne ses titres sans beaucoup parler entre les titres, on ne voit pas vraiment le temps passer à les écouter, un peu comme sur disque, aucun morceau ne se détache du lot mais le concert est vraiment plaisant.

Petit bémol d’importance tout de même, le son était réglé bien trop fort pour apprécier pleinement le set entier sur la longueur, mais pas non plus pour gâcher cette belle soirée.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s